5 juin 2020

La génétique et la couleur du plumage – pigeon voyageur

Par admin

Parfois nous nous posons certaines questions à propos de la couleur du plumage de nos pigeons. A partir d’un couple de pigeons d’une couleur déterminée est-il possible d’élever des jeunes d’une toute autre couleur? Est-ce un autre pigeon qui a fécondé la femelle? Dans cet article, nous allons essayer à l’aide de la génétique de répondre à ces questions.
Considérations théoriques
Comme nous le savons le corps est constitué de cellules. C’est dans le noyau de ces cellules que se trouvent les chromosomes. Ainsi chez le pigeon, il y a dans chaque noyau cellulaire 40 paires de chromosomes. Les chromosomes sont à leur tour constitués de gènes. Dans chaque cellule. il y a donc 80 chromosomes, excepté dans les spermatozoïdes et les ovules. Dans de telles cellules, il y a seulement 40 chromosomes par noyau cellulaire. Lors de la fécondation, c’est-à-dire lors de la fusion du spermatozoïde et de l’ovule, il y aura de nouveau 80 chromosomes ou 40 paires chromosomiques par noyau cellulaire chez l’embryon de pigeon. Pour chaque paire de chromosomes, un proviendra du père et l’autre de la mère. Nous pouvons donc dire que les différentes caractéristiques d’un pigeon sont fixées par ses deux parents. Ceci est également le cas pour le sexe et la couleur du plumage d’un pigeon.
Afin d’être plus clair, prenons un exemple. Nous accouplons un pigeon écaillé hétérozygote (=impur) avec une femelle écaillée hétérozygote. Le terme hétérozygote ou impur signifie que dans une même paire chromosomique, par exemple celle qui détermine la couleur du pigeon, les deux chromosomes ont des caractères différents: dans ce cas spécifique: écaillé et bleu. Comme la couleur écaillée est dominante par rapport à la couleur bleue, le pigeon écaillé hétérozygote (écaillé et bleu) présente un plumage écaillé.

Voir figure 1.

figure 1 - plumage pigeon

Mâle écaillé hetérozygote x femelle écaillée hétérozygote.



A partir de deux pigeons écaillés hétérozygotes nous pouvons donc élever:
– un écaillé homozygote (=pur): EE
– deux écaillés hétérozygotes (impur): Eb
– un homozygote bleu: bb (les pigeons bleus sont toujours homozygotes, voir plus loin). Ce cas spécifique peut être généralisé en remplaçant écaillé (E) par dominant (D) et bleu (b) par récessif (r).
Dans une paire chromosomique; -un caractère dominant (D) l’emporte toujours sur son homologue récessif (r). Dans une telle paire chromosomique, le caractère récessif doit « s’incliner ». Ainsi par exemple la couleur rouge est dominante par rapport à la couleur grise (écaillé ou bleu) et la couleur écaillée est dominante par rapport à la couleur bleue. Autrement dit, la couleur grise est récessive par rapport à la couleur rouge et le bleu par rapport à l’écaillé.
Quelques exemples pratiques
1. A partir de deux pigeons bleus il n’est pas possible d’élever des écaillés ou des pigeons rouges. Dans ce cas, l’on peut affirmer avec certitude que c’est un autre mâle qui a fécondé la femelle. En effet la couleur bleue est récessive par rapport à la couleur rouge et la couleur écaillée. La paire chromosomique d’un pigeon bleu est toujours constitué de deux chromosomes qui expriment la couleur bleue.

Voir figure 2.

figure 2 - plumage pigeon

Mâle bleu x femelle bleue.

D’une manière analogue nous pouvons affirmer qu’il n’est pas possible d’élever des pigeonneaux rouges à partir de deux pigeons gris (écaillé ou bleu) même si les parents sont eux-mêmes issus de parents rouges.
2. S’il s’agit de pigeons écaillés, il est intéressant de savoir si ce sont des pigeons hétérozygotes (=impur) ou homozygotes (=pur). Cela ne se voit pas à la couleur des pigeons, mais peut être déterminé en examinant soit leurs descendants, soit leurs ascendants.
Si le pigeon écaillé possède un parent bleu alors c’est un écaillé hétérozygote. Si deux écaillés ont donné un jeune bleu, alors ils sont tous les deux hétérozygotes. Si un pigeon écaillé accouplé à un pigeon gris (écaillé ou bleu) n’engendre que des écaillés, alors on peut dire avec une quasi certitude que c’est un pigeon écaillé homozygote. Les parents d’un tel pigeon ne sont pas bleus. Le plus souvent ils seront écaillés (homozygotes ou hétérozygotes), cependant ils peuvent également être rouges. En ce qui concerne les pigeons écaillés, le colombophile pourra à l’aide du pedigree déterminer s’il s’agit d’un pigeon écaillé homozygote ou hétérozygote: Pour illustrer ceci nous pouvons prendre notre tout premier exemple c’est-à-dire l’accouplement de deux pigeons écaillés hétérozygotes.
3. La couleur rouge qui est dominante sur la couleur grise est également liée au sexe (« sex-linked »). Cette première particularité a pour conséquence que la couleur des descendants provenant de pigeons rouges est en rapport avec leur sexe.
3.1. Avec un pigeon rouge homozygote (qui sera toujours un mâle car toutes les femelles rouges sont hétérozygotes) nous élèverons seulement des rouges.
3.2. Avec un pigeon rouge hétérozygote et une femelle grise (écaillée ou bleue), nous pourrons élever différents pigeons:
– mâle rouge hétérozygote
– femelle rouge hétérozygote
– mâle gris
– femelle grise

Schématiquement:
Voir figure 3.

figure 3 -plumage pigeon

Mâle rouge hétérozygote x femelle grise (écaillée ou bleue).



3.3 Avec un mâle gris (écaillé ou bleu) et une femelle rouge (toujours hétérozygote), nous pourrons seulement élever !es pigeons suivants:
– mâle rouge hétérozygote
– femelle grise

Schématiquement:
Voir figure 4.

figure 4 - plumage pigeon

Mâle gris (écaillé ou bleu) x femelle rouge.

3.4. A partir de deux pigeons rouges hétérozygotes, pourrons donc seulement être élevés:
– mâle rouge homozygote
– mâle rouge hétérozygote
– femelle rouge hétérozygote
– femelle grise

Schématiquement:
Voir figure 5.

figure 5 - plumage pigeon

Mâle rouge hétérozygote x femelle rouge

Les plumes blanches
En ce qui concerne les plumes blanches, il faut remarquer que d’un point de vue génétique, il n’y a pas de règles fixes. Nous pouvons dire que des pigeons porteurs de plumes blanches peuvent très bien provenir de. pigeons sans plumes blanches.
En conclusion
A l’aide de cet article, il vous sera peut-être intéressant de contrôler la généalogie de vos pigeons. Mais avant de tirer des conclusions hâtives, nous vous conseillons de lire attentivement cet article.

[ Source: Article édité par M. Patrick Philippens – Revue PIGEON RIT ]

Pour vous abonner au Magazine PIGEON RIT – Cliquez sur le bouton ci-dessous !

pigeon rit banner


ping gauche - pigeon Reproduction génétique – pigeon voyageur

ping gauche - pigeon Pré-Accouplement – pigeon voyageur